S2D sur Windows Server 2019 : Hyperconvergence selon Microsoft

Windows Server 2019 est sur le point de débarquer en fin d’année. Avec cette nouvelle version, la solution de stockage Hyperconvergé S2D évolue aussi ( je vous avais présenté cette solution sur Windows Server 2016).

  1. La capacité
    Avec Windows Server 2016, vous pouvez regrouper jusqu’à 1 PB de lecteurs dans un seul cluster Storage Spaces Direct. Mais année après année, les fabricants fabriquant des disques  de plus en plus volumineux, Storage Spaces Direct dans Windows Server 2019 peut aller jusqu’à  4 Peta Octet.
  2. Witness sur cle USB
    Storage Spaces Direct a pris en charge la réduction à deux nœuds seulement. Mais n’importe quel cluster à deux nœuds, qu’il exécute Windows, VMware ou Nutanix, a besoin d’un mécanisme de départage pour atteindre le quorum et garantir une haute disponibilité. Dans Windows Server 2016, vous pouvez utiliser un partage de fichiers (« File Share Witness ») ou un blob Azure (« Cloud Witness ») pour le quorum.
    Maintenant, Microsoft supporte l’utilisation d’une cle USB partagée sur une BOX un NAS ou un router
  3. Stockage des compteurs de performance
    L’historique des performances est une nouvelle fonctionnalité qui permet aux administrateurs de Storage Spaces Direct d’accéder facilement aux mesures historiques de calcul, de mémoire, de réseau et de stockage sur les serveurs hôtes, les lecteurs, les volumes, les machines virtuelles, etc. L’historique des performances est collecté automatiquement et stocké sur le cluster pendant un an maximum.
  4. Détection proactive des disque défectueux
    Les disques présentant un comportement anormal, que ce soit la moyenne ou la latence du 99e centile qui se détache, sont automatiquement détectés et marqués dans PowerShell et Windows Admin Center en tant que statut de « latence anormale ». Cela donne aux administrateurs de Storage Spaces Direct l’ensemble le plus robuste de défenses contre la latence de disque disponible sur n’importe quelle plate-forme d’infrastructure hyperconvergée majeure.
  5. Parité accélérée par miroir plus rapide
    Dans Windows Server 2019, les performances de la parité accélérée par le miroir ont plus que doublé par rapport à Windows Server 2016.
    Windows 2019 et S2D supporte maintenant la déduplication

C’est donc l’occasion avec la dernier Technical Preview Windows Server  2019 numéroté 17723, et la dernière preview de Windows Admin Center 1807 de faire un peut le tour de la solution.

L’interface de gestion Windows Admin Center permet en un coup d’ œil d’avoir l’état de santé ainsi que l’historique des performance du stockage (IO, Latence, Débit):

 

Dans la section Volumes on retrouve 2 volumes: Un pour héberger les VMs (que j’ai créé) , l’autre nommé « ClusterPerformanceHistory » ,stockera  l’historique des perfs de la plateforme: ce dernier est créé automatiquement par défaut.

Les propriétés du volume permettent maintenant d’activer la compression: l’indication du taux de compression ne semble pas opérationnel dans cette preview.

 

En revanche, il est possible de le contrôler au travers d’une commande PowerShell: dans notre cas 66 % de gain…

La section « Lecteur » permet de contrôler l’état de santé des différents disques:

Dans notre cas, le pool est en miroir triple parité, donc l’efficience est de 33 % à laquelle il faudra ajouter le gain la dédup, ce qui nous amènera à environ de 50%

Windows Admin Center sert aussi bien sur a piloter les VMs:

 

Pour effectuer une maintenance sur un noeud, vous ne serez pas perdu, il suffit ce mettre l’hôte en pause comme sur un cluter Hyper-V classique. Cela peut se faire via le cluster, ou via Windows Admin Center:

Sur le cluster le résultat sera un nœud posé :

Des lors, le nœud peut être éteint sans souci:

Un nœud manquant le stockage restera online mais passera en Warning:

On retrouve cette même info via PowerShell :

Apres le redémarrage du serveur, le nœud rejoint le cluster :

Le serveur arrive bien évidemment pausé:

 

Le statut du volume passe alors qu’en dégradé (et non dégradé,missing) car il est complet en terme de nœuds:

Apres la remise en ligne, un job de synchro / reconstruction se lance de manière automatique: La commande get-storagejob permet de contrôler l’avancement:

Une fois terminée, le statut repasse à « healthy »:

 

Concernant les compteurs de perfs, ils sont en base de donnée stockés sur un volume spécifique.

7 types d’objets sont collectés:

Objet Séries
Disques Ce qui est collecté pour les lecteurs
Adaptateurs réseau Ce qui est collecté pour les cartes réseau
Les serveurs Qu’est-ce qui est collecté pour les serveurs
Disques durs virtuels Ce qui est collecté pour les disques durs virtuels
Machines virtuelles Ce qui est collecté pour les machines virtuelles
Volumes Ce qui est collecté pour les volumes
Clusters Ce qui est collecté pour les clusters

 

La consultation peut se faire via Windows Admin Center, ou via PowerShell:

Exemple: Statistiques de l’utilisation CPU de la VM nommée TEST la dernière heure:

Autre exemple : Statistiques de l’usage disque de la VM TEST

La commande Get-ClusterPerf quant a elle permet d’avoir une vue globale de la plateforme:

 

Conclusion:

Avec Windows Server 2019, la solution S2D d’Hyperconvergence est maintenant tout à fait crédible vis a vis de la concurrence. Même en version Preview, et sur un LAB nested (Hyper-v virtualisé dans Hyper-V) la plateforme est d’une remarquable stabilité :). Les nombreux arrêts façon crash de manière répété, n’ont pas mis à mal mes VMs TEST.

Windows Server 2019 ne nécessitant pas System Center pour déployer en production une telle plateforme, il y a fort à parier qu’économiquement parlant se sera la solution N°1 comparés aux autres acteurs du marché, et techniquement parlant, elle c’est énormément étoffé .Contrairement à la majorité des solution Hyperconvergées, Windows Server 2019 n’utilise pas des VMs spécifique hébergées pour présenter le stockage (un serpent qui se mord la queue…) : Donc pas de VCPU + RAM astronomique à prévoir 🙂 pour ces VM: il n’y en a pas !!!!

N’hésitez pas à me contacter si vous êtes en phase d’étude sur le sujet !

 

 

Leave a Reply

  

  

  

3 × 2 =