Décryptage

Cette semaine mon ami Google m’a proposé un article du MAGIT comparant les solutions de virtualisation VMware et Hyper-V : je décrypte donc l’article:

« Les différences entre les deux fournisseurs tournent essentiellement autour des licences, de la sécurité et du nombre de fonctions incluses dans la version de base. »

OK, voyons cela…

La version de base de Windows Server 2019, dite « Standard », comprend dans son prix la plupart des caractéristiques d’Hyper-V.

La plupart ce n’est pas très précis pour celui qui doit prendre un  décision:

Alors voila ce qu’il y a de diffèrent entre les deux.

La fonctionnalité supplémentaire est « Guarded Fabric and Shielded VM » qui permet d’encrypter les VM de telle façon que même l’administrateur du serveur Hyper-V ne sera pas en mesure d’accéder au contenu de celle-ci même au travers de la console. Typiquement utile lors de l’hébergement dans un cloud public ou le propriétaire de la VM est différent du propriétaire de l’hyperviseur.

On peut néanmoins utiliser BitLocker sur la version standard pour se protéger contre le vol du vhdx.

Mais continuons plutôt (Pluto c’est l’ami de Mickey… Non Pluto c’est le chien de Mickey, l’amis de Mickey c’est Dingo  )

Utiliser Hyper-V en version Standard représente néanmoins une économie relative : elle ne comprend que l’exécution de deux VMs par hyperviseur, contre une infinité sur la version Datacenter.

 

La aussi petite imprécision : Ce ne sont pas 2 VM, mais 2 VM Windows. On peut tout à fait instancier autant de VM linux ou autre OS Libre.

Mais passons au cas d’école :

Prenons l’exemple d’un budget d’environ 20.000 € pour lancer des machines virtuelles sur trois serveurs.

 

On a un budget de 20000€. OK c’est noté…

Partons faire les courses….

 

Chez Microsoft, pour 16.000 €, la version Windows Server 2019 Datacenter permet de lancer des VMs sur 48 cœurs (16 par serveur), 72 To de RAM (24 To par serveur) et, en bonus, toutes les licences des Windows qui fonctionnent sur les VMs sont offertes.

 

Ah !! Du coup on a 4000€ de rab pour aller au resto avec les potes!! On va se régaler 🙂

Chez VMware, pour 20.500 €, la version vSphere Entreprise Plus autorise 6 CPU physiques (qu’importe le nombre de cœurs) et 48 To répartis sur les trois serveurs. Il n’y a pas de licence pour les OS invités.

Ah zut! Je croyais que le budget était de 20000€ !! Va falloir aller voir le DAF pour une rallonge alors…

 Il n’y a pas de licence pour les OS invités.

Ah re-zut. Donc même si le DAF nous a donné les 500 € qu’il manque, va falloir tout passer sur Linux car il n’y a plus de budget pour les VM Windows…

Oui mais attention monsieur le DAF !! J’ai ma botte secrète ! Ya ça avec VMware:

 

  • une distribution planifiée des ressources de calcul et de stockage (DRS)
  • le déploiement automatisé des VMs selon des événements
  • la tolérance aux incidents,
  • ainsi que le profilage des serveurs

 

Ouais.. Pas mal de choses que personne n’utilise, mais on s’en fout, ça fait bien pour se la péter autour d’un cocktail IT.

 

Précisons que pour que nos trois serveurs sous Hyper-V bénéficient aussi des fonctions cluster de ceux sous vSphere

 

Ah quand même , une tolérance au panne avec redémarrage des VM…

 

 

il faut soit les piloter à la main avec des outils gratuits mais compliqués que sont PowerShell et Windows Admin Center, soit acheter une licence supplémentaire pour System Center Virtual Machine Manager (SCVMM) qui apporte certains automatismes.

 

Ok, en fait, faut être informaticien dans L’IT , donc effectivement c’est pas gagné…

Sinon ya SCVMM: Bon c’est plutôt System Center avec plusieurs produits pour faire l’inventaire, la télédistribution, les sauvegardes, la supervision ( il avait oublié de le préciser…)

 

Cela dit, le niveau de fonction n’égalera jamais celui de vCenter : il n’est par exemple pas possible de migrer facilement des machines virtuelles à chaud entre deux serveurs séparés sur une longue distance.

 

Et PAF !!! Dans les dents !

  1. Règle n°1 : VMware c’est mieux
  2. Règle N° 2: Si Hyper-V est mieux, alors se référer à la règle N° 1

Bon, je vous rassure, on peut migrer à chaud une VM d’un Hyper-V vers un autre, sans stockage partagé.

And the winner is….

Donc au final, vous aurez bien compris qu’avec vos 20000 € et les 500€ que vous serez allé taper chez votre DAF, c’est bien sur VMware qu’il faudra choisir !!

Ah…, faudra quand même penser à repasser chez le DAF pour lui expliquer qu’il faudra quand meme payer la facture de 16000 € de chez Microsoft si il compte avoir un Active Directory, un serveur de fichiers, et et son ERP…

Et donc au total une facture de 36400 € VS 16000 €, mais bon c’est dans la fourchette !

Sur ce, je repars voir Pluto.

 

 

Leave a Reply

  

  

  

6 − cinq =